le plus grand crime jamais commis ?

ENVOIS EN NOMBRE

Bonjour toutes et tous

Voici le message que je reçois d’un de mes correspondants et que je choisis de relayer :

—————————–

Le 2015-01-27 14:19, ETIENNE Marcel a écrit :

holà !

en ce jour de célébration de la libération des camps de la mort nazi,
je ne pouvais simplement pas ne pas mettre mon grain de sel…
le plus grand crime jamais commis” selon notre président…
mais selon quels critères, en fait ?
comment fait-on la distinction entre les différents massacres ?
historiquement, avec ses 5 à 6 millions de morts, la Shoah “n’est que” le troisième plus grand massacre de l’histoire humaine
bien “au-delà”, il y a :
dont 3,8 millions de soldat dans les camps de prisonniers et plus de 5 millions de civils des suites de la famine, des bombardements, et des maladies…
-et surtout les 10 à 15 millions de morts congolais entre 1885 et 1920, pour la récolte du caoutchouc par le Roi Léopold II puis par la Belgique
massacres certes “indirects”, les hommes étant envoyés dans la jungle pour la récolte, pendant que femmes et enfants étaient retenus “en otage”…
et dans la même fourchette :
Holodomor, l’extermination par la faim de près de 5 millions d’ukrainiens sous le régime stalinien
-et plus près de nous, les 3,5 à 4,4 millions de mort pendant les conflits en république démocratique du Congo (encore…) entre 1998 et 2004
-et enfin pour faire bon poids, les 2,7 millions de morts chinois pendant la “Politique des trois tous” infligée par le Japon en 1941/42
pourtant, avez-vous souvenir des commémorations du centenaire des massacres au Congo, certainement le plus grand génocide de tous les temps ?
est-il antisémite de demander pourquoi la Shoah est le seul génocide dont on entretienne vraiment la mémoire ?
ou est-ce simplement parce que les autres victimes sont des noirs et des jaunes ?
je veux bien entendre qu’il y a des différences entre tous ces exemples terribles,
et que la planification morbide de la volonté exterminatrice des nazi marque particulièrement les esprits…
mais tout de même !
il faut une certaine ténacité pour massacrer un peuple pendant 35 ans pour du caoutchouc !!
il faut un volonté de pouvoir sans faille pour priver une région nourricière de l’intégralité de ses récoltes, non ?
autre étrangeté : comment les 800 000 morts Tutsi du Rwanda sont-ils parvenus à éclipser les 3 millions de morts congolais à la fin du 20ème siècle ?
je n’ai pas de réponse à ces questions
simplement je refuse de laisser tous ces massacres tomber dans l’oubli,
surtout “au profit” d’une affaire qui irrigue encore les conflits du moyen-orient,
et dans lesquels nous sommes bel et bien mouillés jusqu’au cou…
abrazos !
Marcel

———————————

Je remercie Marcel d’avoir partagé sa réflexion qui aide à ne pas se laisser aveugler par les phares. Pourquoi effectivement cette partialité de mémoire? Ce n’est pas en soi la commémoration de ce génocide industrialisé qui pose question. C’est, comme le souligne Marcel l’oubli d’autres atrocités, comme si les massacres d’autres peuples étaient secondaires et ne méritaient pas, ni d’être commémorés, ni même encore pour certains reconnus. Tel est le côté pernicieux de l’information polictico-médiatique qui, par la répétition et le poids qu’elle donne aux évènements façonne et oriente la pensée. Si on s’est récemment levés au nom de la liberté d’expression, d’un coup réclamée par ceux-la même qui trop souvent la musèlent, il serait aussi bon de se lever pour l’honnêteté et l’impartialité de l’information. Merci donc pour cette invitation à élargir notre mémoire, à accueillir et honorer sans distinction toutes les personnes massacrées au fil de l’histoire par la haine, la bêtise, l’avidité, la peur, les idéologies sans oublier ceux perpétrés au nom de Dieu, du bien, de la civilisation.

Amicalement
Philippe

Une réponse à le plus grand crime jamais commis ?

  • FRENKEL dit :

    Tout à fait d’accord quant au nombre de victimes. Toutefois, il convient de garder à l’esprit que la Shoah est l’aboutissement de 2000 ans de persécutions, et c’est pour cela que le qualificatif du “Plus grand crime jamais commis” est tout à fait approprié, car ce crime s’échelonne sur une période record.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *